Southern Circuit 1

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après ce petit break, c’est le moment pour nous de finir notre expérience au DOC pour une dernière semaine de travail. Mais avant de quitter notre caillou pour de bon, nous nous lançons à la conquête du « Southern Circuit », sentier de randonnée faisant le tour de la partie sud de l’île.
Le circuit se fait généralement en 6 ou 7 jours, notre objectif étant cependant de le faire en 4 jours en prenant le temps qu’il faut pour profiter du spectacle qui nous attendait.
Nous prenons donc la décision de traverser la baie en en kayak, ce qui nous évite alors trois jours de marche dans la forêt que nous connaissons bien après l’avoir maintes fois parcoure à la recherche de plantes envahissantes.

L’aventure commence alors par une ballade avec les kayaks chargés à ras-bord par nos sacs remplis de nourriture et équipements de camping. Nous partons vers le milieu de journée afin de profiter de la marée montante qui nous aidera dans notre effort. Le beau temps est là et la mer est calme, Camille se voit donc rassurée ! La vue depuis la baie nous invite alors à découvrir de nombreux recoins cachés du grand public et également d’autres perspectives méconnues sur des lieux familiers.

La ballade bat alors son plein avec la partie la plus redoutée qui nous attend, consistant à rejoindre la côte opposée quand tout à coup un fracas d’eau projeté dans les airs nous fait sursauter (en effet il n’est pas rare que des requins blancs et autres séjournent dans la baie). Nous nous retournons un peu inquiets pour finalement apercevoir une horde de dauphins nager à quelques mètres du kayak. La surprise est totale et le moment inoubliable !

En observant les dauphins s’éloigner petit à petit de nous, nous voilà bientôt arrivés à bon port (Fred’s Camp hut) en seulement 2 heures. Il est temps de cacher le kayak et d’entamer notre marche jusqu’à la prochaine hutte (Rakeahua hut) où nous sommes censés passer la nuit.
La marche est sympathique, la forêt regorge de trésors (cf Dendrobium cungamihii) et de facettes cachées. Nous avons même la chance de croiser un couple de Kiwis pendant sa ballade du soir. La journée bien remplie, nous arrivons à la hutte avant la tombée de la nuit (vers 22h) décidés à reprendre quelques forces.

Manque de chance, la cabane est déjà remplie et les solutions qui s’offrent à nous sont limitées : passer la nuit sur le sol, ou bien continuer la marche pour atteindre une hutte réservée au personnel du DOC sur les hauteurs de Table Hill (800m). Et comme si la journée n’avait pas suffit nous entamons l’ascension de nuit grâce au GPS du DOC discrètement emprunté avant le départ. Après avoir plusieurs fois tourné en rond dans la forêt, avoir été surpris par le cri du Kiwi, escaladé les chemins abrupts, être tombés les deux pieds dans les tourbières boueuses et finalement approchant du désespoir le plus profond, nous arrivons à notre « sésame » vers 3h du matin ! Les matelas et la chaleur de la hutte ont vite raison de nous et la nuit réparatrice continue bien au-delà des premiers rayons de soleil. Au réveil, la végétation naine forgée par les intempéries nous laisse admirer la superbe vue sur une grande partie de l’île.
Nous décidons de monter un peu plus haut sur les sommets à la rencontre des mousses, lichens et autres plantes surprenantes. Nous faisons également la rencontre des Gravelots à double collier « Banded Dotterels » (Charadrius bicinctus) communes en Nouvelle-Zélande et des Gravelots roux « New Zealand Dotterels » (Charadrius obscurus) uniquement trouvée ici à Table Hill, ce genre portant le nom deTuturiwhatu en Māori. Ces derniers sont surveillés et protégés car endémiques de cette partie de l’île, et en forte régression à cause de la prédation des chats domestiques redevenus sauvages. Les paysages sont magnifiques et ne nous font pas regretter le périple de la veille.

 

5 réflexions sur “Southern Circuit 1

  1. C’est vraiment sympa toutes ces vidéos; on voit encore mieux qu’avec des photos et on s’y croirait…
    Mention spéciale pour les commentaires bien précis et documenté
    A+
    B&M

  2. quel enchantement! je comprends mieux pourquoi la Nouvelle Calédonie s’est pas le pied à côté de la liberté de mouvement en NZ. Mais surtout n’oubliez pas de rentrer; on commence à s’ennuyer de vous 2. bisous mes chéris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :