Les vivaces 1

___

Celmisia sp. (polyvena)

Famille : Asteraceae

Rusticité : zone

Le genre Celmisia regroupe les marguerites néozélandaises qui sont de petites vivaces, dont la plupart des espèces poussent sur les pentes des montagnes. Les Celmisias ont souvent des feuilles argentées qui s’agencent en rosette à la base de la hampe florale. Les inflorescences sont blanches et jaunes et fidèles au modèle composite des astéracées (fleurs ligulées et tubulées). Leur feuillage brillant et argenté, ainsi que la floraison éclatante de ces petites vivaces rustiques, en font une plante idéale pour les rocailles, comme les massifs, où elle saura surprendre hiver comme été.

 ___

Senecio lyalii et scozoneroides

Famille : Asteraceae

Rusticité : zone

Dans le même genre, nous avons ces deux Senecio, dont les fleurs jaunes pour l’un, blanches pour l’autre ressemblent fortement à celles du genre Celmisia. Ces petites plantes sont relativement semblables mis à part la couleur verte du feuillage qui disparait pendant l’hiver pour S. scozoneroides et la hauteur des hampes florales qui peut parfois atteindre 50cm. Ces deux Senecio plutôt jolis pourront s’utiliser dans les mêmes conditions que la précédente.

 ___

Senecio bellidioides var crassus

Famille : Asteraceae

Rusticité : zone

Encore un Senecio, mais celui-ci est un peu spécial. Hormis son unique inflorescence jaune à l’allure commune des astéracées, son feuillage est intriguant. D’un vert assez foncé, les feuilles sontnervurées à tel point que l’on les croirait couvertes de petits pustules. Etant également poilues, elles sont distribuées en une rosette restant collée au sol. Drôle de petit Senecio que voilà, qui trouvera toute sa place parmi des plantes grasses ou de rocailles.

 ___

Bulbinella gibbsii

Famille : Liliaceae

Rusticité : zone

On ne rencontre cette plante que dans les tourbières d’altitude. Comme son nom l’indique la plante est composée d’un bulbe duquel s’échappe les feuilles, puis les fleurs lorsque les beaux jours pointent le bout de leur nez. L’inflorescence pyramidale est somptueuse, en particulier lorsqu’elle se couvre d’une fine pellicule de rosée. La rosette de feuilles et la hampe florale sont d’un vert grisâtre se rapprochant parfois du brun ou du rouge. Cette plante, à l’allure très exotique possède sûrement une résistance au froid très intéressante.

___

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :